Médicaments antiviraux / antifongiques

 

Les médicaments anti-rejet rendent le patient plus vulnérable aux infections. Ces infections sont généralement provoquées par la prolifération de bactéries ou virus vivant normalement dans l’organisme de votre enfant. On utilise les médicaments suivants pour prévenir ces infections:

 

VALCYTE® (VALGANCICLOVIR)

Le valganciclovir est un médicament antiviral auquel on peut recourir pour prévenir ou traiter un virus appelé cytomegalovirus (CMV). Il est possible que votre enfant doive prendre ce médicament pendant 3 mois après la greffe et que des doses supplémentaires soient prescrites pour le traitement d’une infection à CMV. Le valganciclovir provoque des cancers et des anomalies congénitales chez les animaux, mais nous ignorons s’il est la cause de cancer ou d’anomalies congénitales chez les humains. Vous devez donc éviter tout contact direct avec des comprimés écrasés ou cassés en administrant ce médicament. De même, les hommes et les femmes qui sont sexuellement actifs doivent prendre des précautions contraceptives (telles que pilule ou préservatifs) pendant et au moins jusqu’à 90 jours après le traitement.

Les effets secondaires sont notamment :

  • neutropénie
  • photosensibilité.

Il faut donc éviter que votre enfant soit directement exposé au soleil, en lui appliquant un écran solaire ou en l’habillant de telle sorte que sa peau soit complètement couverte. La formule sanguine de votre enfant sera suivie de près tant qu’il prendra ce médicament. Il importe également de l’inciter à boire davantage pour éviter d’endommager  les reins.

 

BACTRIM®, SMZ/TMP (SULFAMETHOXAZOLE/TRIMETHOPRIME)

Le Bactrim® est un antibiotique à base de sulfamides. On l’utilise pour prévenir une forme de pneumonie connue sous le nom de pneumopathie à Pneumocystis jiroveci (PCP). Ce médicament est prescrit la première année après la greffe et les principaux effets secondaires sont :

  • photosensibilité
  • insuffisances rénales
  • leucopénie

Il faut donc éviter que votre enfant soit directement exposé au soleil, en lui appliquant un écran solaire ou en l’habillant de telle sorte que sa peau soit complètement couverte. Ce médicament peut être à l’origine de calculs rénaux et d’insuffisances rénales ou encore d’une baisse du taux des globules blancs. Si cela se produit, l’administration de ce médicament cessera immédiatement au profit d’un médicament de remplacement. Il est très important que votre enfant boive beaucoup lorsqu’il prend ce médicament. Si votre enfant est allergique aux médicaments contenant des sulfamides, on pourra avoir recours à un autre médicament.

En parallèle, votre enfant prendra un supplément d’acide folique afin de le protéger des effets du Bactrim® sur les globules blancs.

 

MYCOSTATIN® (NYSTATINE)

La nystatine est un médicament antifongique. On l’utilise pour prévenir ou traiter le muguet, une infection fongique de la bouche. Bien que son goût salé provoque un réflexe nauséeux chez certains enfants, ses effets secondaires sont très rares. Il se peut que votre enfant prenne ce médicament après la greffe s’il présente un muguet. La nystatine peut être badigeonnée dans la bouche chez les enfants de moins de deux ans : sur les joues, les gencives et la langue. Les enfants plus âgés se rincent la bouche avec le médicament, puis l’avalent. Comme il est important que certains de ces médicaments soient avalés, il faut inciter les plus petits enfants à sucer l’écouvillon (petite brosse ressemblant à un coton-tige). Le  moyen le plus efficace consiste à le laisser quelques minutes dans la bouche. Il faut donner ce médicament après que les autres aient été administrés et éviter de manger ou de boire pendant 15 minutes.